Le canton de Joséfine

Leader de la troupe « Les Galéjaïres » , l’auteur ariégeois Alain VIDAL  a encore fait mouche auprès de la population locale.En effet , après nous avoir tenu en haleine au cours de son enquête concernant la disparition de « La gata de la barona », il nous plonge maintenant dans des règlements de compte mêlant les gens du terroir et les « citadins » venus s’implanter avec une légère arrogance dans un fief auparavant impénétrable.

Il en découle une suite de situations rocambolesques qui se révèlent au coin du feu chez Joséfine, où tout le monde se libère, sous l’effet d’une  soi-disant bouteille de vin labélisée « château » achetée au Pipermarché du coin.

 

Bref,un échange de propos parfois musclés dans un parfait occitan, a rassemblé cent dix personnes dans l’hilarité générale autour de cette cheminée où tout le monde avait pris place.

A l’issue de ces troublantes révélations, après avoir été longuement ovationnés , ces merveilleux comédiens, membres de l’Institut d’Etudes Occitanes, ont rejoint les spectateurs pour partager la couronne des rois ,offerte par l’association « Les Fils de Bélesta », à l’initiative de cette manifestation fort réussie.